Amedee Matagrin

Histoire de la Tolerance Religieuse

Скачать

Amedee Matagrin
   - Histoire de la Tolerance Religieuse

Excerpt from Histoire de la Tolerance Religieuse: Evolution d'un Principe Social

La tolerance, disait l'Encyclopedie , est en general la vertu de tout etre faible destine a vivre avec des etres qui lui ressemblent. Et Voltaire, en une eloquente paraphrase de ce texte, s'ecriait: Qu'est-ce que la tolerance? C'est l'apanage de l'humanite. Nous sommes tous petris de faiblesse et d'erreurs; pardonnons-nous reciproquement nos sottises, c'est la premiere loi de la nature. Quelle que soit la signification profonde de cette formule, elle est pour nous trop generale et trop imprecise, car elle ne restreindrait pas suffisamment le domaine de nos investigations. D'ailleurs, Romilli le jeune, l'auteur assez obscur de cet article de l'Encyclopedie sur la tolerance, avait lui-meme compris les inconvenients que presentait sa definition,car il s'empressait d'ajouter: On peut compter sans doute plusieurs sources de nos discordes. Nous ne sommes que trop feconds en ce genre. Mais, comme c'est surtout en matiere de sentiment et de religion que les prejuges destructeurs triomphent avec le plus d'empire, et des droits plus specieux, c'est aussi a les combattre que cet article est destine. A la suite de l'encyclopediste, par ce mot de tolerance, nous entendrons simplement le respect de la liberte de conscience ou, si l'on prefere, de la liberte de croyance; eu un mot, notre intention est de restreindre notre sujet a la tolerance religieuse.

About the Publisher

Forgotten Books publishes hundreds of thousands of rare and classic books. Find more at www.forgottenbooks.com

This book is a reproduction of an important historical work. Forgotten Books uses state-of-the-art technology to digitally reconstruct the work, preserving the original format whilst repairing imperfections present in the aged copy. In rare cases, an imperfection in the original, such as a blemish or missing page, may be replicated in our edition. We do, however, repair the vast majority of imperfections successfully; any imperfections that remain are intentionally left to preserve the state of such historical works.